Aménagement et structure de l’atelier mécanique

mécanique photoAménagement et planification d’un atelier mécanique : fonctions, disposition de l’espace et un exemple pratique à utiliser

La qualité d’un environnement de travail a une influence significative sur son efficacité, sa productivité et la satisfaction des opérateurs et des clients. C’est pourquoi la conception d’un environnement de travail optimal nécessite des études approfondies et, en particulier, lorsqu’il s’agit de planifier l’aménagement d’un atelier mécanique, il est fondamental de suivre des principes clés concernant les dimensions, les aménagements et les dispositions spatiales.

Concevoir un atelier mécanique signifie avant tout garantir un environnement confortable et sûr, tant pour les travailleurs que pour les clients, et respecter toutes les normes techniques requises. Ainsi, un atelier mécanique de pointe doit être équipé de tous les équipements agréés ou des meilleures solutions possibles, en termes de machines et de mobilier.

Le concepteur doit évaluer soigneusement toutes les opérations qui seront effectuées dans l’environnement de travail, de manière à reproduire un projet technologique et de conception qui améliore la qualité et la productivité du lieu de travail.

Au cours de la phase de planification, différents domaines sont à prendre en considération, qui influencent définitivement la conformation spatiale en termes de forme, de taille et d’organisation des environnements. Par exemple, en ce qui concerne la sécurité du lieu de travail, il faut tenir compte de l’endroit où il faut planifier une zone d’élimination des déchets.

Quels sont les autres aspects à prendre en considération ? Comment commencer à planifier correctement un atelier mécanique répondant aux normes de construction en vigueur ?

L’article de fond de cette semaine couvre les principaux concepts qui caractérisent la conception d’un atelier mécanique et comprend un exemple pratique à télécharger.

Répartition de l’espace
Pour concevoir un atelier mécanique, il est nécessaire d’organiser les espaces de manière à garantir la bonne exécution des activités “mécatroniques” (mécanicien-motoriste et électricien) ou d’inclure des espaces supplémentaires où d’autres activités doivent être réalisées.

Aménagement des espaces
Comme mentionné précédemment, une planification optimale de l’aménagement d’un atelier mécanique doit tout d’abord identifier les fonctions auxquelles les différents environnements sont destinés. De cette façon, il est possible de procéder à un dimensionnement et à une organisation corrects des environnements.

Outre le dimensionnement de l’espace, il est nécessaire d’évaluer soigneusement les matériaux à utiliser pour les surfaces, ainsi que l’organisation des services qui doivent être garantis aux employés afin d’améliorer les conditions de travail.

Les surfaces des sols, des murs et des plafonds doivent être constituées de matériaux faciles à nettoyer garantissant des conditions d’hygiène adéquates ;
pour éviter des désagréments, les sols des locaux doivent être fixes, stables et antidérapants, ainsi qu’exempts de protubérances, de cavités ou de surfaces inclinées dangereuses ;
le sol doit avoir une surface jointive et étanche et une pente suffisante pour recueillir rapidement les liquides vers un point de rejet dans des environnements où des substances putrescibles ou d’autres substances liquides tombent habituellement sur le sol ;
les sols et les murs de l’environnement qui sont utilisés pour le traitement, la manipulation et le stockage de matières inflammables, explosives, corrosives ou infectieuses doivent permettre, dans certaines conditions, l’enlèvement facile et complet des matières dangereuses ou nocives ;
les fenêtres, les lucarnes et les dispositifs de ventilation doivent pouvoir être facilement ouverts, fermés, réglés et fixés par les travailleurs en toute sécurité ;
pour assurer la sécurité des travailleurs, les voies de circulation doivent être mises en évidence ;
des barrières doivent être disposées de manière à éviter les collisions devant les sorties des locaux et les voies de passage des machines ;
les lieux de travail doivent être conçus de manière à pouvoir être rapidement évacués en cas de danger et en toute sécurité pour les travailleurs ;
les voies de secours et les sorties doivent avoir une hauteur minimale de 2 m, une largeur minimale conforme à la réglementation en vigueur en matière d’incendie (généralement 1,20 m) et une ouverture vers l’extérieur ;
les portes coulissantes, les volets roulants et les portes tournantes sur axe central ne sont pas autorisées dans les secteurs de réparation ou de stockage, lorsqu’il n’y a pas d’autres portes d’issue de secours ;
l’extraction des gaz, vapeurs, odeurs ou fumées doit se faire le plus près possible de la zone où ils sont produits ;
les vestiaires doivent avoir une capacité suffisante, être situés le plus près possible de la zone de travail et être ventilés, bien éclairés, chauffés pendant la saison froide et équipés de sièges ;
les vestiaires doivent être équipés pour stocker les vêtements des travailleurs pendant les heures de travail.